Une polarité commerciale majeure à renforcer

extensionL’espace commercial de Balaruc-le-vieux est, avec le centre-ville de Sète, un des deux pôles commerciaux majeurs du territoire. Il génère à lui seul 173 Millions d’euros de chiffre d’affaire annuel, tandis que les commerces de la ville de Sète cumulent 179 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel (estimation 2013). Son implantation entre la RD 600 et la RD 2 le positionne au cœur de la zone de chalandise du bassin de Thau qui regroupe approximativement 100 000 habitants.
La zone commerciale de Balaruc doit aujourd’hui faire face à la concurrence accrue des principales polarités commerciales de Montpellier. En effet, Saint-Jean-de-Védas, Lattes et Odysseum, attirent la clientèle du bassin de Thau grâce à des enseignes locomotives : Ikea, Décathlon, etc. Dans un avenir proche, ces polarités vont se encore se renforcer, alors que le territoire de Thau agglo peine à accueillir des enseignes commerciales de destination. En témoigne des enquêtes sur la consommation des ménages réalisées en 2008 et 2013 qui démontrent que dans certains secteurs d’activités commerciales, 3 achats sur 4 se font à l’extérieur du territoire.
Le projet de Thau Agglo se fixe pour objectif de retenir les clients sur le territoire en enrichissant le panel d’enseigne dans les domaines de l’équipement de la maison, du sport, de la culture et des loisirs.

Un secteur en voie de restructuration

Plan du projet de requalification et extensionÀ l’heure actuelle, les disfonctionnements de la zone commerciale sont renforcés par l’état vieillissant de ses espaces extérieurs : voirie dégradée, absence de signalétique efficace, manque de cohérence entre les différents espaces commerciaux qui composent la zone. Leur requalification est un préalable incontournable à l’accueil de nouvelles enseignes de qualité. Il se trouve par ailleurs que la zone commerciale est au cœur d’un projet d’infrastructure routière porté par le département de l’Hérault qui envisage un nouvel échangeur complété d’un nouveau barreau de raccordement à la jonction entre la RD 600 et la RD 2. Ce projet routier représente une opportunité unique d’apaiser les circulations à l’intérieur de la zone commerciale en drainant le trafic de transit au pourtour de la zone et non plus en son centre.

A conforter avec le projet d’extension

Vue aérienneThau agglo a donc engagé une étude opérationnelle en vue de l’extension et de la requalification de l’espace commercial de Balaruc. Un groupement d’étude a été mobilisé afin d’évaluer la faisabilité technique, juridique et économique de cette opération. À la suite de cette étude, Thau Agglo envisage de réaliser une opération d’aménagement permettant la requalification et l’extension de cet espace commercial sur une zone de 14 hectares. Cette extension, au sud de la zone commerciale actuelle, s’étendra de part et d’autre de la RD 2. La reconfiguration des accès automobiles, en lien avec le nouveau barreau de liaison RD600 - RD2, permettra de libérer une partie de cette emprise, le reste étant situé sur le territoire de Balaruc-les-Bains et en partie couvert de garrigues.
Sur ce périmètre, trois grands principes de programmation ont été retenus : le renforcement du pôle commercial actuel par une requalification complète de ses espaces publics, son extension sous la forme d’une façade commerciale se déployant autour d’un parking mutualisé de 1 400 places et le développement d’un pôle de loisir clairement identifié de l’autre côté de la RD2.
Le projet prévoit la création d’une nouvelle entrée sur le barreau entre la RD2 et la R600. Elle s’inscrira en continuité de la route de la rèche et irriguera l’ensemble de la zone par une voie de circulation centrale et unique. Afin de favoriser les déplacements piétons au sein de la zone commerciale, un maillage visible et des cheminements agréables seront mis en œuvre afin que les clients puissent réaliser une véritable « balade shopping». Les traversées piétonnes et cyclables seront ainsi sécurisées et équipées du mobilier urbain adapté. Des arrêts de bus requalifiés faciliteront la desserte en transports en commun au nord comme au sud de la zone commerciale.

Une zone à vocation commerciale et de loisir

Vue aérienne 2L’extension du pôle commercial de 25 000 m² vise bien à accueillir une offre complémentaire non concurrentielle aussi bien pour la zone de Balaruc que pour le centre-ville. La priorité sera donnée aux enseignes d’équipement de la maison, de sport et de loisirs occupant de grandes et moyennes surfaces qui sont les plus à même de retenir et de capter une nouvelle clientèle. Les contraintes hydrauliques sur le site sont nombreuses, le projet doit s’y adapter afin d’assurer un bon écoulement des eaux à l’intérieur de la zone. La solution proposée prévoit des bassins de rétention, des noues paysagères et des espaces de pleine terre facilitant l’infiltration des eaux. De l’autre côté de la RD 2, le pôle de loisir s’organisera autour d’une rivière sèche pouvant recevoir le trop plein des eaux pluviales en cas de très fortes précipitations. Un potentiel de près de 19 000 m² est identifié pour l’accueil d’activités de loisirs et de détente (restaurants, services, cinéma , hôtellerie) en mixité avec des fonctions résidentielles aux franges du site.

Pôle commercial majeur avec le centre-ville de Sète

Pôle commercial majeur avec le centre-ville de Sète, l'espace commercial de Balaruc est situé au cœur de la zone de chalandise du bassin de Thau.
L'aménagement et l'extension de cette zone permettront de faire face à la concurrence voisine et d'accueillir de nouvelles activités en déficit sur le territoire, comme les équipements pour la maison, le sport, le bricolage et des offres de loisir et de restauration.

Les enjeux du projet :

• améliorer l’attractivité de la zone par la création d’une extension au Sud du site,
• améliorer et sécuriser les accès (avec notamment un pôle bus qui permettra d’améliorer les correspondances Nord/Sud, en lien avec le futur Pôle d'Echanges Multimodal (PEM)) et les cheminements au sein de l’ensemble de la zone,
• favoriser la création d’emplois. Près de 400 sont attendus à terme.
• améliorer les espaces publics pour créer une ambiance agréable.

2015

Etudes préalables
Etude d'impact
Bilan de la concertation règlementaire

2016

Travaux d'urgence

Élaboration de l'étude d'impact et du dossier de Création de la ZAC

2017

Démarrage de l'archéologie préventive

Demande de déclaration d'utilité publique

Création de la ZAC

Consultation pour la désignation d'un aménageur

2018

Désignation d'un aménageur

Réalisation de la ZAC

2019

Poursuite de la réalisation de la ZAC

Archéologie

Préparation des premiers travaux

2020

Travaux

Formulaire de FAQ

Poser votre question