Aménagement de l’espace commercial de Balaruc : premiers pas

Par 14 avril 2016Non classé
06

Le conseil du 14 avril a marqué une étape clé pour le projet de requalification et d’extension de la zone de Balaruc.

A l’issue d’une concertation du public en 2015 et d’une concertation avec le Département de l’Hérault en 2016, porteur de projets d’infrastructures routière aux alentours du projet, il a été possible de préciser les contours du projets et d’en fixer, les objectifs, le périmètre, le programme et le bilan prévisionnel.

 

«

  1. Les enjeux et l’objectif de l’opération sont les suivants :

 

  • Améliorer de façon générale l’attractivité de la zone commerciale existante de Balaruc,
  • Qualifier l’image des entrées de ville des communes de Balaruc le Vieux et de Balaruc les Bains
  • Requalifier les cheminements en vue de les rendre plus sécurisés, fonctionnels, et lisibles tant pour les véhicules, les transports en commun que pour les modes doux,
  • Proposer une extension de la zone au Sud entre la zone existante et un futur barreau de liaison entre la RD2 et la RD600 et sur les terrains des Tamaris,
  • Favoriser la création d’emplois par l’accueil de nouvelles entreprises
  • Compléter l’offre commerciale par l’accueil d’enseignes de périphéries dans les domaines de l’équipement de la maison et du sport,
  • Proposer une offre de loisirs et de service en mixité de fonctions dans les franges urbaines du site,

 

  1. Le périmètre de cette opération comprendra la zone commerciale existante dans son ensemble, à savoir l’espace Balaruc Loisir, l’espace commercial de Carrefour, la zone de la Barrière, ainsi que la zone d’extension au Sud jusqu’au secteur des Tamaris, et les voies d’accès adjacentes. Il porte sur une emprise foncière de 36 hectares environ.

 

  1. Le programme prévisionnel de l’opération porte sur :

 

-           la requalification de la zone commerciale existante dans son ensemble, par la reprise des voiries, la création de cheminements piétons au sein de la zone, l’harmonisation et la valorisation paysagère des espaces publics,

-           La création d’un véritable mail piéton au niveau du carrefour central redimensionné permettant de mieux articuler l’espace commercial de Carrefour et de Balaruc Loisir,

  • La création d’une zone à vocation commerciale pour l’accueil de grandes surfaces commerciales, dédiées à l’équipement de la maison et de la personne, permettant la création de près de 24 600 m² de surfaces commerciales.
  • Cette zone commerciale fera front à la zone de Balaruc Loisir (espace de M. Bricolage et Grand Frais) autour d’un parking mutualisé. L’extension sera desservie par une nouvelle voie se connectant à la voie de desserte centrale de la zone, et au futur barreau de liaison de la RD600 vers la RD2.
  • La création d’une zone mixte à vocation de loisirs de près de 19 200 m² à l’Ouest de la RD2 sur le secteur dit des Tamaris, pouvant accueillir une offre de cinéma de type multiplexe, des enseignes de loisirs, de restauration, d’hôtellerie, des activités tertiaires pouvant ponctuellement s’adosser à des fonctions résidentielles en frange du site, dans le secteur jouxtant la zone pavillonnaire de Balaruc le Vieux.

 

 

Ces aménagements induisent :

 

  • Des travaux d’amélioration hydraulique au Sud du site, qui seront en outre l’occasion de réaliser des aménagements paysagers qualitatifs intégrant des espaces verts et voies douces en cohérence avec les logiques de déplacement au sein de la zone et à ses abords
  • La réorganisation des infrastructures routières adossées à la zone (RD2 et rond point des Tamaris, voie desserte de la zone)
  • L’amélioration de la desserte bus, par la reconfiguration de l’arrêt existant au Nord de l’espace commercial de Carrefour, la création d’un nouvel arrêt au Sud, la reconfiguration de la RD2 priorisant ce mode de transport, et l’aménagement de quais de régulation pour les bus sur la zone de la Barrière.
  • La création de nouvelles infrastructures d’accès par le Département de l’Hérault (reconfiguration des échangeurs depuis la RD600 et création d’un barreau de liaison entre la RD2 et la RD600)
  • Le transfert de la déchetterie

 

  1. D’après les simulations financières prévisionnelles établies aux vues du programme de principe décrit ci-dessus et défini à l’issue de la concertation, le montant prévisionnel de l’opération s’élève à près de 18,95 millions d’euros HT et inclut les frais d’études, les acquisitions foncière, les travaux au sein du périmètre de l’opération, la commercialisation des terrains et les frais d’opération. Elle implique une participation publique prévisionnelle à hauteur de 3,55 millions d’euros au titre des équipements de l’opération et à hauteur de 5,1 millions d’euros au titre des équipements dépassant l’intérêt de l’opération, et une recette prévisionnelle au titre de la cession des charges foncières de 10,3 millions d’euros. »

 

Prochaine étape à l’été : la mise à disposition de l’étude d’impact et la création de la ZAC